Zoom sur les différentes matières : fibres synthétiques, artificielles et naturelles.

Quelles sont les différentes matières qui existent ? Quelles sont les fibres naturelles ? Pourquoi privilégier une fibre plutôt qu'une autre ?

Aujourd'hui je vois beaucoup de personnes s'interroger sur ce qu'elles portent, et les différentes matières qui existent.
Après avoir lu cet article, vous deviendrez incollable !

 

Il existe 2 grandes familles de fibres : Les fibres naturelles et les fibres chimiques. Celles-ci sont ensuite divisées en deux sous-familles.


Les fibres chimiques :
Synthétiques et artificielles .

Les fibres chimiques sont fabriquées par l'homme par plusieurs transformations conduisant à la polymérisation. De nombreux procédés chimiques sont utilisés.

          Les Fibres synthétiques :
Polyester ; Polyamide; Elasthanne; Acrylique; Polyuréthane; Polypropylène; Chlorofibre; Aramide; …


La majorité des fibres synthétiques provient du pétrole.
Aujourd'hui ce sont les fibres les plus utilisées dans l'industrie du textile, car celles-ci sont peu absorbantes, infroissables, peu cher, etc…

Les fibres synthétiques permettent la création de tissus techniques qui ne peuvent pour l'instant pas être remplacés, tels que les vêtements de protection des pompiers.

Mais leurs fabrication demandent de nombreuses ressources énergétiques, ce qui rend la production très polluante (processus de transformation en fibres textiles et consommation d'eau importante).
Ces matières ne sont pas biodégradables et relâchent des microparticules (microplastiques!) à chaque lavage !
Microparticules qu'on retrouve ensuite dans nos cours d'eau…
Attention! Même les vêtements de seconde main ou en matière synthétiques recyclée (telle que le polyester recyclé) rejettent eux aussi des micros-particules ! Plus la matière est de mauvaise qualité et/ou ancienne, plus elle en rejettera.

A savoir : les matières en fibre synthétique permettent un recyclage en boucle, si celles-ci ne sont pas mélangées.
Attention : Les produits contenant de l'élasthanne, même en faible quantité, posent des problèmes de recyclage.

          Les Fibres artificielles :
Viscose ; Lyocell / Tencel; Cupro; Modal; Acétate / Tri-acétate; …

La majorité des fibres artificielles provient de la cellulose qu'on trouve dans les végétaux tels que l'eucalyptus; le bambou;…
C'est le procédés de transformation qui détermine la qualité finale de l'article (absorption; séchage; souplesse;…)
Les fibres artificielles sont produites par transformation chimique (avec l'utilisation de produits  toxiques).
Le procédé viscose est d'ailleurs considéré comme l'un des plus polluants.
Pour fabriquer de la viscose on utilise un mélange d'acide sulfurique, de sulfate neutre de soude et de sulfate de zinc, mais aussi du disulfure de carbone pour transformer la cellulose en pâte qui sera ensuite tirée en fibres. Le problème, l'acide sulfurique/le sulfate de soude et le disulfure de carbone sont des produits chimiques toxiques, qui sont souvent par la suite jetés dans les cours d'eau au lieu d'être recyclés. De plus le procédé, en plus d'être très gourmand en eau, participe à la déforestation.
Chaque produit utilisé lors de la fabrication se retrouve dans les fibres du tissu et par conséquent en contact avec notre peau.

La fabrication du lyocell est moins polluante que celle de la viscose, car en circuit-fermé et l'utilisation de cellulose provient normalement de forêts gérées durablement. Mais il y a encore aujourd'hui un soucis de traçabilité.

 

Les fibres naturelles :
Végétales et animales .

Les fibres naturelles peuvent être utilisées directement après la culture pour être filées et tissées.
Elles sont entièrement biodégradables.

 

          Les fibres végétales :
Coton; lin; chanvre; ramie; jute;…

Le coton est la fibre végétale la plus utilisée. Elle pousse en climat tropical & subtropical.
Mais la culture du coton est aujourd'hui très controversée.
Le coton conventionnel représente à lui seul un quart des pesticides utilisés dans le monde, et sa culture nécessite beaucoup d'eau.

Pourtant, il existe une alternative: le coton bio.
Le mieux est de choisir un coton certifié GOTS.
Dix fois moins d'eau est utilisés (voir plus), du fait de la rotation des cultures et de la non-utilisation de pesticides !
Un coton bio certifié GOTS, est 100% biodégradable, et ne sera pas néfaste pour la nature lors de sa décomposition.

Le lin, de son côté, se refait une place petit à petit dans le monde de la mode!
La culture du lin conventionnel nécessite peu de pesticides et d'eau.
Il pousse très bien en France.
Mais les filatures de lin ont quasiment disparues de la France, il est désormais filé essentiellement en Chine, ou en Pologne.

          Les fibres Animales:
Laine (mérinos, cachemire, mohair, angora, alpaga,…); soie.

La laine, provient de la tonte de la toison de différents animaux. Elle est connue et utilisée essentiellement pour sa qualité isolante.
La laine est une des fibres naturelles qui se recycle le mieux.

La soie, quant à elle, provient d'une chenille qui sécrète un filament continu lors de sa métamorphose.

 

A noter:
Toutes les fibres créent des microfibres lavage après lavage, c'est pour cela qu'il est mieux de se tourner vers des tissus en fibres naturelles bio et certifiées GOTS (et donc sans aucun produit chimique nocif pour l'environnement). Ainsi les microfibres seront biodégradables et sans danger pour l'environnement.

Pour les vêtements de sports, cela n'est souvent pas possible, à ce moment là, privilégier les fibres recyclées et certifiées Oekotex qui auront un impact moindre sur l'environnement que des fibres chimiques sans certification.

Leave a comment

Connexion


Catégories