La mode toxique "le port des pesticides n'est plus obligatoire avec Justine B"

Dec 10, 2019

Vous le savez, l'industrie de la mode est l'une des plus polluantes aujourd'hui.
On parle très souvent des fibres et de la culture / fabrication de celles-ci, mais rarement du reste … Pourtant l'ennoblissement (teinture/apprêt/…) est l'une des étapes la moins écologique dans la chaine de fabrication d'un vêtement. Des produits tous plus toxiques les uns que les autres pour la planète mais aussi pour nous, peuvent être utilisés …

Pour les personnes qui ne le savent pas, avant de créer Justine B, j'ai travaillé dans l'industrie de la mode. Je suis modéliste de métier, mais j'ai aussi été assistante qualité.
En quoi cette information est-elle importante, me direz-vous ?
En temps qu'assistante qualité, outre le fait de dialoguer constamment avec les fournisseurs, de vérifier que les boutons tenaient bien en place, et que les coutures étaient bien faites,… Je recevais tous les jours les certifications des fournisseurs, mais aussi des rapports de tests pour ceux qui n'avaient aucune certification. Il faut savoir qu'en Union Européenne, nous avons la réglementation REACH à respecter, réglementation sur l'utilisation des produits chimiques.


Et pour ça, les fournisseurs venant essentiellement d'Inde et du Bangladesh, il fallait vérifier à l'aide de laboratoires indépendants, que cette règlementation était respectée.

Qu'est ce qu'un ennoblissement ?


L'ennoblissement permet d'améliorer l'esthétique mais aussi le côté "fonctionnel" du tissu. Cela peut être la teinture, l'impression, l'enduction ou encore l'ajout d'apprêts (anti-tâche / anti-feutrage / "no-iron" pour éviter le repassage /etc...).

Ces ennoblissements peuvent être faits à plusieurs étapes de la production. La matière doit être préparée avec un nettoyage, un blanchiment (si la matière est naturellement teintée) et une stabilisation. Les produits utilisés pour les différents ennoblissements peuvent être toxiques, allergènes ou polluants.
Il faut savoir aussi, que pour teindre un produit, la consommation d'eau peut être très importante. Même si, de nombreuses améliorations ont été apportées  (recyclage de l'eau, qualité des colorants,…), de nombreux cours d'eau ont été et sont pollués encore aujourd'hui à cause de l'industrie textile.
Certains labels permettent de garantir qu'aucun produit nocif n'a été utilisé, c'est le cas de la certification GOTS.

Quel type de produit nocif ?

Ces produits répondent aux noms de :

  • Phtalates
  • colorant Azoïque
  • Cadmium
  • Formaldéhyde
  • Métaux lourds
  • composés Organostanniques
  • Hydrocarbure Aromatique Polyclique (HAP)
  • Acide Perfluorooctanesulfonique (PFOS).

La plupart sont considérés comme cancérogènes et/ou perturbateurs endocriniens (Phtalates; Cadmium; colorant Azoïque; Composés organostanniques)

Certains peuvent se stocker dans les reins, développer une allergie; créer des inflammations des yeux et/ou de la peau.
D'autres sont responsables de pathologies respiratoires (colorants Azoïque/formaldéhyde).

Les ouvriers sont les plus exposés aux risques de ces produits. Certains développent des cancers , ou des soucis respiratoires graves à causes des manipulations…
Mais le risque ne s'arrête bien évidement pas qu'aux ouvriers. Les produits imprègnent les tissus/vêtements qui vont se retrouver ensuite dans les mains des employés dans les magasins, puis dans les vôtres et sur votre peau.

Une fois achetés et portés, ces vêtements vont être lavés. Une partie des produits chimiques partira alors dans l'eau, pour se retrouver dans nos cours d'eau,…

 

Quelles sont les solutions ?


1- Privilégier les matières naturelles, bio et certifiées GOTS

C'est la meilleure façon d'éviter les substances chimiques.
Que ce soient les pesticides utilisés dans les champs, ou les produits chimiques utilisés tout le long du processus de fabrication de votre vêtement.
Le label à privilégier est le label GOTS. Celui avec les plus grandes exigences environnementales mais aussi sociales.

2- Ou au minima certifiées OEKOTEX

Le deuxième label à privilégier est le label Oekotex. Il garantit la non-toxicité des teintures et traitements de l'impression textile/ du tissu ou du vêtement.

3- Laver ses vêtements avant de les porter.

Comme dit plus haut, lors du lavage des vêtements, une partie des produits chimiques peut partir dans l'eau. Si rien ne garantit la non-utilisation de produit chimique, cela peut polluer. Aussi cela vous permettra d'enlever un peu de produit avant de les porter. Il est alors conseillé de laver au moins 2 fois le vêtement avant de le porter.

4- Eviter certains produits

Les propriétés telles que "anti-tâche", "anti-pilling","infroissable", "anti-transpirant",… sont des apprêts, ce qui signifie que des produits potentiellement toxiques ont peut-être été utilisés.
Ou encore ceux qui ont des surimpressions plastiques, délavés,…
A moins qu'ils soient certifiés, le plus sage serait de les éviter.


J'espère que cet article vous aplu, et vous en a appris plus.
Si vous voulez approfondir le sujet, je vous laisse quelques articles/études et reportage que vous pouvez regarder.

"Prudence face aux produits toxique" - RTBF
Les dessous toxiques de la mode - greenpeace
Greenpeace "toxique en héritage"
Rapport de l'anses
Dossier sur les risques des fongicides
Cash-investigation - Toxique fringue

 

Leave a comment

Connexion


Catégories